logo du site

Vous êtes plus de 10 000 chaque mois à consulter le site !

Comment négocier son salaire ?

  Comment négocier son salaire ?

Voici quelques astuces et stratégies pour obtenir plus d'argent et bien négocier son salaire.

Voici un article qui va vous donner quelques idées sur la façon dont vous pouvez négocier votre salaire.

Même si vous vous trouvez sur un site Internet dédié aux informaticiens, vous pourrez retrouver de nombreux conseils qui seront pertinents même si vous ne travaillez pas dans l'informatique.

Petite introduction

Nous sommes généralement assez mauvais en négociation.

Au cours de la carrière, j'ai pu voir de nombreuses personnes qui ont été embauchées ou qui sont partie ailleurs et finalement seul une petite fraction de ce groupe a réussi à négocier correctement à son embauche.

Si je parle d'embauche c'est parce que c'est souvent à ce moment qu'on négocie des avantages, un salaire ou d'autres choses avec son employeur.

Mais, il est aussi possible de négocier ces même choses à tout moment.

Si ce guide sert à négocier on salaire, on peut imaginer l'utiliser pour obtenir d'autres avantages : plus de temps de repos, travailler à la maison en télétravail le mercredi pour surveiller les enfant, une voiture de fonction, le remboursement de son téléphone portable, etc.

Ce guide n'est pas seulement le fruit de mon expérience. Je ne suis pas aussi bon en négociation que ce que je souhaite. Il s'agit donc d'un condensé des meilleurs astuces et conseils en la matière qu'on ma donné ou que j'ai lu dans des livres ou sur Internet.

Ainsi, si vous lisez l'anglais, je vous invite à lire celui-ci qui est une référence en la matière : http://www.kalzumeus.com/2012/01/23/salary-negotiation/

Pourquoi il est important de savoir négocier

Négocier à l'avantage de prendre vraiment peu de temps. On peut négocier a peu près tout si on est fort.

En quelques minutes de discussion, et avec les bons arguments, on peut obtenir des choses formidables. J'ai déjà vu des personnes discuter 3 minutes avec leur manager et obtenir 3000 euros d'augmentation de salaire !

Mais ces 3 minutes passées à obtenir de l'argent n'ont pas seulement rapporter 3000€. En fait, elles ont rapporté 3000€ chaque année passé dans l'entreprise ! Si la personne reste 10 ans de plus dans sa boîte, cette petite négociation salariale aura fini par rapporter 30 000 euros !

Comme savoir négocier est une compétence assez rare, c'est d'autant plus efficace qu'il y a moins de concurrence.

Négocier : pourquoi ce n'est pas confortable

On a souvent du mal à négocier car on estime que cela peut être mal vu.

Négocier c'est chercher à obtenir plus que les autres. Or, quand on a été bien éduqué pour être polis et être au service des autres, la négociation est quelque chose qui s'avère difficile.

Pourtant, chaque jours en France (et a fortiori dans le reste du monde), des millions de gens négocient les prix sur un devis ou cherche à avoir des réductions pour un achat d'une grande quantité de marchandise.

Dans notre univers économique et professionnel, la négociation est quelque chose de normal. En vrai, les plus grands de ce monde sont des fins négociateurs.

Dans l'informatique, les exemples ne manquent pas :

  • Bill Gates et la façon dont il a mené les négociations avec IBM au sujet du système d'exploitation DOS
  • Steve Jobs et la façon dont il a convaincu l'industrie musical qu'un chanson valait 0,99$ à la sortie de l'iPod,
  • etc.

Il est donc important de changer notre état d'esprit avant une négociation si négocier s'avère inconfortable pour nous.

La négociation à l'embauche

Passons maintenant au cas classique d'une embauche d'un informaticien à 30 000 euros bruts par an.

Si vous postulez à ce poste que vous demandez 32 000 euros bruts à la place, on imagine que l'entreprise va devoir trouver les 2000 euros supplémentaires quelque part. Si la négociation échoue, on imagine que l'offre des 30 000 euros ne se représentera pas. Il s'agissait d'une offre éphémère ! Ou alors quelqu'un d'autre postulera pour ce poste et prendra les 30 000 euros sans rien dire...

En réalité, ce n'est pas tout à fait comme cela que ça se passe.

Tout d'abord, le futur employé ne va pas couter 30 000 euros à l'entreprise. Il coutera beaucoup plus car il est nécessaire de rajouter :

  • le matériel utilisé (ordinateur, téléphone portable)
  • les frais divers (remboursement des déplacements, mutuelle, voiture de fonction, etc.)
  • la gestion des ressources humaines (édition des fiches de paies, comptable)
  • les différents postes de cotisation obligatoire (OPCA, formation, etc.)
  • les autres avantages qu'on tous les salariés de l'entreprise (PEE, primes de fin d'année, intéressement, actions, etc.)

Au final, le salarié va peut être coûter 40 000 euros par an à l'entreprise.

Donc, si vous demandez 2000 euros de plus, pour l'entreprise cela ne semble pas si élevé finalement (5% d'augmentation). Dans bien des cas, ces 5% ne font pas grande différence.

Je vous invite donc à faire le même calcul lorsque vous postulerez pour un emploi.

La négociation commence avant de répondre à l’annonce

Si vous cherchez un emploi, sachez que la négociation peut débuter avant de répondre à l’annonce.

La plupart des gens pensent que chercher un emploi se résume à ces étapes :

  • trouver une annonce en ligne ou dans un journal
  • envoyer un CV
  • obtenir un rendez-vous pour un entretien
  • si tout va bien, parler salaire et tenter de négocier (et encore, pas tout le monde le fait)

En réalité, les meilleurs ingénieurs en informatiques ont déjà commencer à se vendre et à négocier leur salaire bien avant l’entretien d’embauche.

Ils obtiennent de meilleurs résultats en procédant de la sorte :

  • commencer par établir une réputation dans son domaine : l’idée est de représenter quelqu’un qui va faire économiser de l’argent ou en faire rentrer beaucoup plus
  • être demandé directement à un poste : dans ce cas, on vous contacte directement pour un poste à pourvoir
  • parler à un recruteur de façon informelle et arriver à la conclusion commune que vous êtes parfait pour son entreprise

Dans ce cas de figure, on sort complètement du circuit traditionnel passif pour être 100% pro-actif. Le but est de chercher à se faire connaître pour que les gens (les recruteurs) pensent que vous serez un excellent élément pour leur entreprise.

Quand négocier son salaire ?

Avant de négocier son salaire à l’embauche, il est nécessaire d’être certain qu’on va bien être embauché et qu’on est la bonne personne pour le poste.

Si l’entreprise vous veut parmi ses équipes, vous serez alors en mesure de discuter rémunération.

Après un entretien (ou plusieurs) qui se sont bien passés, la négociation peut alors s’opérer par téléphone ou par email.

Ne jamais donner un montant en premier

Une règle importante est de ne jamais donner un montant en premier. Mais, elle extrêmement difficile à respecter.

C’est vraiment quelque chose de très difficile en France puisqu’on nous demande généralement quelles sont nos prestations salariales en entretien.

Vous devrez donc esquiver la question - ou au moins essayer.

Vous pouvez donc essayer de répondre à la question avec ce type de réponse :

« je suis plus préoccupé pour le moment à déterminer si nous pouvons travailler ensemble. Si je pense que c’est le cas, alors je pourrai être flexible sur le salaire et vous aussi. Si ça ne colle pas, alors cette question d’aura pas d’importance. »

Si au final vous n’arrivez pas esquiver la question (ou pensez que vous ne pouvez pas le faire), alors vous devez vous renseigner bien avant sur le salaire pratiqué généralement dans ce domaine ou en entreprise.

A vous de voir si vous vous situé au dessus (si vous lisez cet article, il y a des chances que oui).

L’art difficile de la négociation

Il n’est pas évident de négocier correctement car on a tous un vocabulaire différent. On utilise parfois des mots différents avec son interlocuteur pour dire la même chose.

Pour bien se faire comprendre et pour faciliter la discussion (et donc la négociation), vous pouvez donc réutiliser les mots et les expressions de l’autre personne.

Si votre interlocuteur utilise souvent la phrase « une efficacité redoutable », n’hésitez pas à faire de même !

En informatique, nous utilisons des mots techniques dont certains peuvent dire la même chose que d’autres (en caricaturant) : environnement / fullstack, IDE / éditeur de code, intégration continue / politique de tests, etc.

Là encore, n’hésitez pas à enregistrer dans votre tête (ou en prenant des notes) les termes utilisés pour les sortir plus tard dans la conversation.

**Notez aussi tous les petits détails qui pourront vous aider ensuite**. Par exemple, si le recruteur vous dit que le poste est ouvert depuis 6 mois et qu’ils recherchent activement quelqu’un, notez le ! Cela vous sera utile dans la négociation.

Etudiez, recherchez et comprenez

J’en ai déjà parlé car c’est assez important : vous devez avoir une idée du salaire moyen de votre région pour le poste que vous souhaitez obtenir.

Cette information est aussi très utile si vous êtes déjà en poste et que vous comptez obtenir une augmentation : cela vous fournira un bon argument.

Renseignez vous aussi au maximum sur votre future entreprise : utilisez Google, les forums Internet, les réseaux sociaux (Facebook, Twitter mais surtout Viadeo et Linkdedin), etc.

Plus vous connaîtrez le produits et services de cette entreprise et plus votre entretien sera facile.

Toute nouvelle information est importante

Si vous pouvez apporter une nouvelle information que le recruteur ne connait pas, cela peut être un gros avantage pour vous.

Par exemple, si vous avez développé un logiciel (ou viabilisé une application existante), vous pouvez expliquer combien votre ancienne entreprise a gagné avec votre travail : « en corrigeant plus de 200 bugs dans le logiciel, j’ai pu faire économiser 2 ans de travail à l’équipe de développement. Savez-vous ce que ça représente ? Plus de 100 000 euros ! »

Ne vous focaliser pas uniquement sur l’argent

Le salaire est important, mais une entreprise peut vous offrir d’autres choses.

Pensez donc à voir si vous pouvez obtenir ces choses si la négociation salariale est au point mort :

  • une voiture de fonction
  • une meilleure couverture maladie
  • des actions
  • des primes
  • un intéressement au résultat de l’entreprise

Conclusion

J’ai pu vous fournir quelques conseils dans cet article. Evidemment, il y a bien d’autres choses à savoir sur la négociation !

Vous pouvez donc vous inspirer de ces éléments pour avancer et obtenir ce que vous souhaitez de votre employeur.

Si cet article est avant tout orienté vers l’informatique et vers une nouvelle embauche, pensez que vous pouvez utiliser aussi ces stratégies dans d’autres cas de figure.

Si cet article vous a plu, je vous invite à consulter les articles du guide qui va vous permettre de tout comprendre sur les métiers de l'informatique.
Consulter le guide (cliquer ici)